DECOUVRIR : HISTOIRE ET PATRIMOINE
 SAINTE MONDANE
 
 
Mondane, mère de Saint Sacerdos, naquit en Périgord, dans un lieu appelé Calabre ou Calviac, sur les rives de la Dordogne ; elle reçut dans sa famille une éducation chrétienne. Elle eut pour époux un riche habitant de la ville de Bordeaux, nommé Laban, dont la justice et la bienfaisance étaient connues de tous.
 
Mondane mit au monde un fils, qui fut appelé Sacerdos. Pour son éducation, elle le confia à Saint Capuan, évêque de Cahors ; aussi grandit-il tout à la fois en âge et en sagesse ; il embrassa la vie monastique dans l'abbaye de Calabre, dont il devint le chef, et Dieu récompensa sa vertu par le don des miracles. A ce spectacle, Mondane éprouva un dégoût pour les biens du siècle et un désir ardent de renoncer à tout pour marcher sur les traces de son fils ; mais elle ne pouvait rompre seule les liens qui l'unissaient à Laban. Elle se jeta donc à ses pieds, les yeux baignés de larmes, et lui demanda la permission de se dépouiller de ses biens et de se retirer dans la solitude, afin de ne vivre plus qu'avec Dieu. Laban acquiesça aux désirs de Mondane et ils se séparèrent d'un commun accord. Celle-ci se retira sur la rive gauche de la Dordogne et fixa sa demeure dans une caverne ; c'est là qu'elle vécut de longues années dans la plus austère pénitence ; son lit était la roche nue ou des sarments, sa nourriture les herbes et sa boisson l'eau d'une fontaine.
 
Plus tard, elle perdit la vue. Une autre épreuve vint l'affliger : la mort de son fils. Sacerdos avait été élevé à la dignité de pontife et il était évêque de Limoges. Ses funérailles eurent lieu à Calabre même. Comme le corps arrivait, Mondane désolée se fait conduire auprès du cercueil ; à peine l'a-t-elle touché qu'elle recouvre aussitôt la vue. Deux ans après la mort de Saint Sacerdos, les Sarrasins se répandirent dans le pays, ravageant et pillant tout ce qu'ils trouvaient sur leur passage ; Mondane, priant et pleurant au tombeau de son fils, fut massacrée par ces barbares. C'était le 31 mai 722.
 
Les fidèles recueillirent le corps de la sainte ; ils lui donnèrent la sépulture auprès de son fils.
 
d'aprés le " LEGENDAIRE"
 
DECOUVRIR : HISTOIRE ET PATRIMOINE
 
SAINTE MONDANE
 
Sainte Mondane fait partie de la communauté des communes de : Carluxais - Terre de Fénelon (dix communes : Calviac en Périgord, Cazoulès, Orliaguet, Peyrillac et Millac, Prats de Carlux, Saint Julien de Lampon, Simeyrols,  Veyrignac, Carlux, Sainte Mondane).
 
 
EGLISE
 
Elle appartenait en 1153 à l'abbaye de Sarlat mais dépendait du prieuré de Calviac dont il ne reste plus trace. Le clocher "Barlong" (plus long d'un côté que de l'autre) est monté sur l'avant choeur. L'avant choeur et le choeur sont du 12ème siècle. La chapelle du 15ème à berceau transversal plein cintre, porte à la clé un écu aux armes de Fénelon. Ces dernières sont aussi visibles, à l'extérieur, sur le mur de l'église à droite de la porte d'entrée, au-dessus du petit vitrail. La partie haute, retouchée, conserve des traces romanes, la nef et les bas-côtés sont du 18ème, début 19ème siècle. Le vitrail à l'Est, au chevet de l'église, représente Sainte-Mondane (voir photos n° 2 et 3).
Vers le 15ème siècle, Sainte Mondane dépendait du diocèse de Cahors. Un seigneur de Fénelon, au 16ème siècle, demanda à l'évêque de Cahors le rattachement de Sainte Mondane au diocèse de Sarlat.
Depuis 1950 il n'y a plus de prêtre à demeure et depuis 1996 l'église n'est plus desservie par un prêtre de Carlux mais par Sarlat "Paroisse Saint Sacerdos en Périgord Noir".
 
 
CHATEAU DE FENELON
 
De nombreux films s'y sont tournés (Le vice et la vertu, Gaston Phébus, Colinot trousse chemise, Cendrillon, ...).
 
Dans une des premières écoles de la commune (fin XIXème siècle) se trouve, sur des poutres, des maximes de Fénelon que les enfants avaient en permanence sous les yeux (voir photo n° 1).
 
 
 
DECOUVRIR : HISTOIRE ET PATRIMOINE
 
 
Région :                          Aquitaine
 
Département :                Dordogne
 
Arrondissement :            Sarlat la Caneda
 
Canton :                          Carlux
 
Code postal :                   24370
 
Superficie :                      963 ha 16 a 24 ca
 
Longitude :                      01° 20' 15"  Est
 
Latitude :                         44° 50' 47" Nord
 
Altitudes :                        Maximale : 235 m
                                         Moyenne  : 140 m
                                         Minimale  : 60 m
 
Population :                      226  Hab.  (2006)
 
Nom des habitants :        Les Mondanais
 
 
Le pittoresque petit village de Sainte Mondane se trouve au bord de la Dordogne, au coeur d'un triangle formé par les 3 villes de Sarlat, Souillac et Gourdon. Perdue dans les brumes du haut Moyen Age, l'origine du village de Sainte Mondane mêle histoire et légende.
Sainte Mondane comprend de nombreuses collines boisées d'essences variées où dominent les chênes verts ou yeuses, les pins maritimes, les chênes rouvres, pédonculés, les charmes et les châtaigniers.
Vers la rivière, aux collines calcaires, succède une plaine alluvionnaire autrefois essentiellement couverte de prairies naturelles protégées par des haies.
 
DECOUVRIR : HISTOIRE ET PATRIMOINE
 
 
 
  Château de Fénelon     (Lien vers site du chateau)
   XIVe - XVIIe siècles
 
Forteresse féodale située entre Sarlat et Souillac dans la vallée de la Dordogne.
 
Cette forteresse fait partie des plus beaux châteaux du Périgord Noir.
 
Bâti sur une succession de terrasses rocheuses, il a gardé intact tout son système
 
défensif.
 
Ce fut la demeure natale du grand Fénelon (1651-1715) archevêque de Cambrai
 
et auteur du célèbre " Télémaque ".
 
HISTOIRE ET PATRIMOINE :  LE CHATEAU
 
 
HISTOIRE ET PATRIMOINE :
Sur la commune, se trouvent une fontaine et un lavoir au lieu-dit "Cros" et le dernier four "banal" de la commune. Il servait à cuire le pain de tous les habitants du hameau. La personne chargée de chauffer le four s'appelait le fournieri. Comme salaire, chaque habitant lui donnait un pain.
 
Au lieu-dit "Font Marine" ("font" : mot occitan signifiant "fontaine") se trouve un lavoir.
Sur le chemin de randonnée (PR 28), au lieu-dit "Sur le Roc" est situé l'ancien presbytère, aujourd'hui privé.
 
Du parking de la Mairie et de l'Ecole, on peut apercevoir un rocher en surplomb. Il présente des ouvertures. Dans l'une d'elle vivait Mondane (grotte inaccessible et propriété privée). Au pied de cette grotte coule encore la source où Mondane allait se désaltérer "dont les eaux vives sanctifiées par le contact de ses lèvres ont guéri plusieurs malades" surtout pour les maladies des yeux et de la tête (extrait de La vie de Sainte Mondane). Actuellement eau non potable qui possède encore, selon les dires de certains, des vertus pour les yeux.